04/08/2014

Auschwitz : un rabbin condamné à une amende pour une prière juive de la Sho

Auschwitz : un rabbin condamné à une amende pour une prière juive de la Shoah



AUSCHWITZ

Un rabbin accompagnant un groupe du mouvement de jeunesse Bnei Akiva d’Australie et d’Afrique du Sud, a été contraint par les gardes du camp d’Auschwitz à s’acquitter d’une amende de 1000 zlotys (260 euros), pour ne pas avoir empêché les jeunes de réciter une prière juive liée à la Shoah.

Le rabbin Rafi Ostroff, qui est également le chef du Conseil religieux du Bloc Etzion, a expliqué sur sa page Facebook que son groupe a été à plusieurs reprises importuné par les gardes qui ont exigé qu’il cesse de réciter des prières lors de la visite.

« Nous sommes allés à Birkenau. Dans une partie isolée du camp les garçons ont commencé spontanément à chanter « Ani Maamin », une prière récitée par les victimes avant d’être assassinées. Un garde a exigé qu’on se taise. Je lui ai dit que le groupe priait avec son cœur et que je n’avais pas à le lui interdire. Puis, il a menacé de m’arrêter et a appelé la police. », a-t-il expliqué sur sa page Facebook.

« Dans mon groupe, quelques garçons ont ou ont eu des grands-parents qui ont été faits prisonniers ou ont été assassinés à Auschwitz. Nous avons beaucoup pleuré ce jour-là quand ils ont partagé leurs histoires avec nous. J’ai été menacé d’un jour de prison ou de payer une amende de 1000 zlotys (environ 260 euros). J’ai préféré payer car il était 2 heures avant Chabbat. », a-t-il ajouté.

« Il est totalement inacceptable que l’administration du camp traite des groupes juifs comme si nous étions des touristes. Ils doivent être attentionnés et compatissants pour les groupes juifs. Nous nous ne rendons pas ici par curiosité. C’est un voyage dans les profondeurs de nos âmes », a poursuivi le rabbin.

« Si l’administration du camp ne comprend pas cela, alors ils sont incompétents à gérer ce lieu sacré. La prochaine fois ils nous interdiront de porter des drapeaux israéliens car ils pourraient offenser quelqu’un… J’exige des excuses officielles de l’administration du camp et le remboursement de l’amende que j’ai dû payer. », a-t-il conclu.

Le site a présenté ses excuses pour le comportement de son personnel et a assuré que cela ne se reproduira plus avec des groupes juifs.

« Ani Maamin », est tiré des « Treize Articles de la Foi » de Maïmonide. « Ani Maamin Béémouna Cheléma Beviat Hamachia’h ; Veaf Al Pi Cheyitmaméa, Im Kol Zé A’haké Lo Bekhol Yom Chéyavo ». « Je crois d’une foi parfaite dans la venue du Machia’h. Et même s’il venait à tarder, malgré tout ce qui arrive, j’attendrai chaque jour qu’il vienne ».

Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info 

Source : http://www.lemondejuif.info/2014/08/auschwitz-rabbin-condamne-amende-priere-juive-shoah/

21:59 Écrit par consolez, consolez mon peuple dans Auschwitz Le Camp, Camps, Persécution aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/04/2009

Silence, on profane le tombeau de Joseph

Silence, on profane le tombeau de Joseph

tombeau_de_joseph_saccage_1

Plusieurs fois le tombeau de Joseph a été saccagé par des arabes

 

Essayez de bouger un caillou près de la Mosquée d’Omar et vous provoquerez un tollé dans le monde musulman, des manifestations violentes à travers Israël, et Israël se retrouvera bien vite une nouvelle fois au banc des accusés sur la scène internationale. L’affaire se retrouvera même très rapidement en tête de l’ordre du jour du Conseil de Sécurité, pour « profanation de lieux saints ». Il faut reconnaître aux Musulmans cette qualité d’hyper-sensibilité envers ce qu’ils considèrent comme leurs lieux saints. Que nous-mêmes avaons oubliée.

 

Dans le cas présent, c’est le monde juif, et plus particulièrement en Israël qui serait à blâmer pour leur silence, leur laxisme et leur manque de réaction envers les divers affronts et sacrilège qui sont faits envers le Judaïsme ou nos hauts-lieux religieux par le fait des Palestiniens. On se souvient du saccage violent et barbare du Tombeau de Joseph au début de la 2e Intifada, en l’an 2000, sa transformation (heureusement momentanée en mosquée), et de l’absence de réaction du gouvernement Barak de l’époque.

 

Parmi tous les sites israéliens d’information, seuls un ou deux à notre connaissance ont fait état d’une nouvelle profanation qui a été perpétrée ces derniers jours par des Arabes de Sichem sur les lieux du Tombeau de Joseph. Des croix gammées ont été gravées sur la stèle, et une partie du tombeau lui-même a été détruite à coups de marteau. D’après les traces de semelles militaires relevées sur des pierres, il semblerait que des policiers palestiniens aient participé eux-aussi à la profanation de la tombe en piétinant la dalle. Par ailleurs, sur les murs ont été dessinés des glaives (représentants l’Islam bien-entendu), transperçant une Etoile de David écrasée sous une botte, d’où coule un filet de sang.

 

Cette affligeante découverte a été faite par des centaines de fidèles juifs venus mercredi prier sur les lieux. Le Président du Conseil Régional de Samarie, Gershon Messika, qui était parmi les premiers fidèles à entrer dans le Tombeau, a eu du mal à cacher son émotion et sa colère à la vu de ces scènes de souillures : « Seuls des barbares sont capables de perpétrer de tels actes odieux. Des êtres capables de profaner ainsi des lieux sacrés (pour des non musulmans) ne peuvent pas être qualifiés d’hommes ! Et de penser que des policiers palestiniens aient participé à cela prouve une fois de plus qu’ils n’ont aucun sens éthique. Malheur à la nation qui permet que de tels événements se répètent impunément contre ses lieux les plus sacrés ».

 

Messika a appelé le gouvernement israélien à reprendre le contrôle sur le Tombeau de Joseph. En décembre dernier, Tsahal et des habitants juifs de la région avaient restauré ensemble cet endroit.

 

L’association « Shkh’em Ah’ad », qui est chargée des visites de ce lieu et de l’entretien des lieux historiques et religieux de Samarie, a fait part de sa protestation : « Les profanation de ce lieu, comme celles d’autres tombes de personnage importants devient quelque chose de récurrent. C’est inadmissible ! »

 

Mais si l’Etat d’Israël, au plus haut niveau, ne met pas un terme à cela de la manière la plus ferme, personne d’autre ne le fera à sa place. En tous cas, ce « fait divers » est passé sous silence dans les médias israéliens et même dans la classe politique. Humilier le peuple juif est devenu quelque chose de banal.

source : http://www.actu.co.il/2009/04/silence-on-profane-le-tombeau-de-joseph/

14:51 Écrit par consolez, consolez mon peuple dans Persécution aujourd'hui | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : israel, persecution |  Facebook |