02/02/2015

LE ROYAUME INÉBRANLABLE


LE ROYAUME INÉBRANLABLE
 
QUAND LA TERRE TREMBLE
 
Dans les quinze dernières années, il a été difficile de ne pas être affecté par les grands tremblements de terre qui ont secoué la planète. En décembre 2004, l'énorme tsunami d'Asie du sud et de l'océan Indien ravagèrent les côtes de neuf nations. Plus de 250.000 personnes trouvèrent la mort et des millions perdirent leurs maisons. Les scientifiques nous disent que non seulement ce grand désastre a changé les contours de l'Asie, mais il a fait aussi vacillé la terre sur son axe. Neuf mois et demi plus tard, en octobre 2005, un autre tremblement de terre dévastateur qui fit 80.000 morts, se produisit dans la région du Cachemire au Pakistan. Des millions de gens se retrouvèrent sans abri. Puis, en plus des tremblements de terre au Chili et en Nouvelle-Zélande, l'horreur de celui qui s'est déroulé à Haïti fit encore un quart de million de morts. Enfin, un tsunami résultant d'un tremblement de terre, a frappé la côte nord-est du Japon, faisant surgir le spectre d'une catastrophe nucléaire et un empoisonnement à grande échelle provoqué par la contamination radioactive.
 
Il se passe quelque chose dans le monde : d'énormes tremblements de terre, des morts par millions, des tempêtes sans précédent. Il se peut que ce soit une coïncidence, mais cela me rappelle les paroles du Seigneur, «Une fois encore j'ébranlerai non seulement la terre, mais aussi le ciel.» (Héb. 12. 26). Un grand ébranlement est certainement en train de saisir les nations.

 
Souvenez-vous que Jésus nous a avertis que de grands tremblements de terre feraient partie d'une série de catastrophes naturelles, appelées les «douleurs de l'enfantement», qui annonceraient la fin des temps.
 
«Il y aura de grands tremblements de terre, et, en divers lieux, des pestes et des famines ; il y aura des phénomènes terribles, et de grands signes dans le ciel.»
(Lc 21. 11)
 
«Une nation s'élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre. Tout cela ne sera que le commencement des douleurs.» (Matt. 24. 7, 8 et Mc 13. 8).
 
En d'autres termes, Il nous a dit de nous attendre à ce que les désastres naturels augmentent en magnitude et en fréquence, comme si la terre elle-même s'effondrait sous le poids du péché. Ésaïe dit :
 
«La terre est déchirée, la terre se brise, la terre chancelle.La terre chancelle comme un homme ivre, elle vacille comme une cabane ; son péché pèse sur elle, elle tombe et ne se relève plus.» (És. 24. 19, 20).
 
Si en réalité, nous vivons les dernières décennies de la fin des temps, nous ne devrions pas nous attendre à ce que la planète reste calme ou tranquille. Dieu utilisera ces calamités pour attirer à Lui des multitudes, mais nous devrions être conscients qu'elles vont devenir de plus en plus graves.
 

21:30 Écrit par consolez, consolez mon peuple dans Annonces | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.