25/11/2014

8 chaussures volées au musée du camp nazi de Majdanek

8 chaussures volées au musée du camp nazi de Majdanek

 

78.000 prisonniers dont 60.000 Juifs y ont été exécutés dans ce camp de l'est de la Pologne

 

Archives Yad Vashem
"Tas de chaussures dans un camp de concentration nazi"Archives Yad Vashem

Huit chaussures de déportés ont été volées de l’exposition du musée de l’ancien camp nazi allemand de Majdanek (est de la Pologne), a indiqué à l’AFP sa porte-parole Agnieszka Kowalczyk-Nowak.

"La disparition des chaussures a été remarquée lors d’une ronde régulière d’un employé du musée samedi dernier. Le fil métallique de la grille contenant quelques centaines de chaussures au baraquement numéro 52 a été coupé", a-t-elle précisé.

 

"Après le décompte des chaussures, la disparition de huit d’entre elles a été constatée", a-t-elle précisé. "La police a ouvert une enquête".

 

C’est dans ce baraquement où ne sont exposés que des chaussures, que les visiteurs peuvent se rendre compte de la dimension des crimes nazis. "Plusieurs milliers de chaussures de victimes des nazis y sont exposés sur 280.000 au total qui se trouvent au musée", a-t-elle expliqué.

 

Selon les données du musée du camp, 78.000 prisonniers dont 60.000 Juifs y ont été exécutés, assassinés dans les chambres à gaz, ou sont morts de faim, de maladies ou d’épuisement au travail.

 

Au total, 150.000 personnes sont passées par ce camp.

 

"Nous ignorons les motifs de ce vol. Mais c’est une grosse perte pour le musée, ces objets ont une grande valeur historique", a déploré la porte-parole.

 

L’année dernière, un bonnet de prisonnier, retiré d’une vente aux enchères aux Etats-Unis, a été restitué au musée où il avait été volé il y a plus de vingt ans.

 

Il avait été placé sur le site e-Bay avec un prix de départ de 1.750 dollars américains.

Wikipedia

 

Un antiquaire l’a signalé en juin au ministère polonais de la Culture qui a demandé au FBI américain de retirer cet objet de la vente. Finalement, le bonnet à été transmis au ministère polonais le 29 août par l’ambassadeur des Etats-Unis à Varsovie.

 

En 1989, l’ancien camp nazi de Majdanek avait fait l’objet d’un autre vol spectaculaire : un artiste suédois y avait volé des cendres de victimes d’un four crématoire.

 

En décembre 2012, Carl Michael von Hausswolff a exposé dans une galerie de Lund (sud de la Suède) une aquarelle peinte, selon lui, avec des cendres ramassées en 1989 au camp de Majdanek, diluées dans de l’eau.

 

Les justices polonaise et suédoise ont classé leur enquête sur ce vol, arguant de la prescription.

 

Le camp de Majdanek a été installé par l’Allemagne nazie près de la ville de Lublin en 1941 et a fonctionné jusqu’en 1944.

 

Avec AFP

21:53 Écrit par consolez, consolez mon peuple dans Camps, Majdanek le Camp | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.