29/03/2013

Memento

Memento

Souviens-toi,
O mon camarade, o mon frère!
Souviens-toi,
De ce long, si long calvaire dont nous savions tous
Que le terme en était al mort.
---
Souviens-toi,
O mon camarade, o mon frère !
Souviens-toi !
De ces interminable journées où seul nous soutenait
L’espoir du retour.
---
Souviens-toi,
O mon camarade, o mon frère !
Souviens-toi ! o mon camarade, o mon frère
De ces magnifiques amitiés nées d’un idéal commun
Et des souffrances partagées.
---
Souviens-toi,
O mon camarade, o mon frère !
De ce jour de la délivrance qui, du
Royaume des morts,
Nous ramena dans le monde des vivants.
---
Souviens-toi,
O mon camarade, o mon frère !
Souviens-toi !
De tous ceux que nous avons laissés
Là-bas, là-bas,
En cette terre étrangère, ou bien dont les cendres
Se sont envolées dans la fumée lourde des bûchers.
---
Souviens-toi,
O mon camarade, o mon frère !
Oh ! oui ! Souviens-toi,
Mais surtout, surtout, n’oublie pas de pardonner.
Poème du Colonel Gaston De Bonneval

21:32 Écrit par consolez, consolez mon peuple dans Citations, poèmes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.