04/03/2012

Paroles de déportés

Paroles de déportés

Témoignages et rapports officiels

9782841004515FS.gif



Ces témoignages de victimes des camps de concentration et extraits de rapports officiels ont été collectés au lendemain de la seconde guerre mondial pour servir au procès de Nuremberg. Ces paroles de déportés se suffisent à elles-mêmes, tant leur force est saisissante. Elle offre une synthèse de l’univers concentrationnaire et constituent un document plein d’effroi et de recueillement.

Extrait du livre:

Tous les malades étaient classés en deux groupes : «Aryens» et «Juifs». ces groupes se divisaient eux-mêmes en d’autres groupes ; Le premier comprenait des malades qui devaient rester à l’hôpital, étant considérés comme «curables». Le second était composé de malades extrêmement affaiblis, de cas chroniques et des affamés ou des mutilés dont la guérison ne pouvait s’effectuer que par un long séjour à l’hôpital.

Ceux de ce groupe étaient pratiquement condamnés à mourir par piqûres de phénol dans la région du coeur. Les considérations raciales jouaient un rôle important. Il fallait qu’un aryen fût réellement malade pour être condamné à mort par une piqûre, tandis que 80% à 90% des Juifs hospitalisés étaient «éliminés» de cette manière.

Un nombre d’entre eux connaissaient cette méthode et faisaient une demande d’admission de «candidat au suicide» n’ayant pas le courage de se jeter sur les fils de haute tension.»

Auschwitz-Birkenau, document fourni par l'exécutive Office of War Refuge Board.


21:16 Écrit par consolez, consolez mon peuple dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.