16/01/2012

La grande rafle du Vel d'Hiv

La grande rafle du Vel d'Hiv

26405559_5466117.jpg


27 388 fiches ont été préparées par les soins des services préposés aux questions juives.
Le 16 juillet 1942, à l’aube, plus de 9 000 hommes des forces de l’ordre, sous contrôle de l’occupant, déclenchent l’une des plus grandes opérations policières menées par Paris.
ce jour-là, et le lendemain, 12 884 Juifs étrangers ou d’origines étrangères vont être arrêtés.
On expédie directement en Allemagne ou en Pologne, via Drancy, les célibataires ou les couples sans enfants ; les familles avec enfants sont concentrées au Vel d’Hiv : plus de 7 000 personnes vont demeurer prisonnières sous cette immense verrière, dans une chaleur effroyable, sans nourriture, presque sans eau, ni sanitaire.
Parmi elles, 4 051 enfants... Cela s’appelait : l’opération « vent Printanier».

Extrait du livre:

Les petits, eux, ce sont la tristesse et le désespoir des adultes qui frappent. On les voit s’essayer à consoler leurs parents d’un geste affectueux, comme ils ont déjà reçu eux-même, en d’autres temps.
Mais si le désespoir est étranger à l’enfance, l’étonnement est bien une de ses constantes facultés. Et ces gosses ne comprennent pas.
Les voilà, leurs parents et eux-mêmes punis, et en prison. « Je me souviendrai toujours, entre autres, de cette petite fille malade, qui, ses grand yeux braqués sur mon visage, me suppliait de demander aux gendarmes sa libération parce que, l’année durant, elle avait été très sage et qu’elle ne méritait donc pas de rester en prison. par Mlle Monod»
Le docteur Weill-Hallé, hanté par ce souvenir, ne savait pas que, cette question, ils la poseraient encore, les gosses, comme ces autres enfants qui déjà, aux mêmes moments de ce printemps et de cet été 1942, en pénétrant dans les chambres à gaz du camp de Belzec, les premières, s’écrièrent, ainsi que le rapporte le témoin Rudolf reder : «Maman ! et pourtant j’étais sage ! Il fait obscur ! Il fait obscur!»

Auteurs Claude Lévy et Paul Tillards

21:24 Écrit par consolez, consolez mon peuple dans Livres, Rafle du Vélodrôme d'hiver | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rafles, juifs, allemagne, pologne, drancy, enfants |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.