02/02/2015

LE ROYAUME INÉBRANLABLE


LE ROYAUME INÉBRANLABLE
 
QUAND LA TERRE TREMBLE
 
Dans les quinze dernières années, il a été difficile de ne pas être affecté par les grands tremblements de terre qui ont secoué la planète. En décembre 2004, l'énorme tsunami d'Asie du sud et de l'océan Indien ravagèrent les côtes de neuf nations. Plus de 250.000 personnes trouvèrent la mort et des millions perdirent leurs maisons. Les scientifiques nous disent que non seulement ce grand désastre a changé les contours de l'Asie, mais il a fait aussi vacillé la terre sur son axe. Neuf mois et demi plus tard, en octobre 2005, un autre tremblement de terre dévastateur qui fit 80.000 morts, se produisit dans la région du Cachemire au Pakistan. Des millions de gens se retrouvèrent sans abri. Puis, en plus des tremblements de terre au Chili et en Nouvelle-Zélande, l'horreur de celui qui s'est déroulé à Haïti fit encore un quart de million de morts. Enfin, un tsunami résultant d'un tremblement de terre, a frappé la côte nord-est du Japon, faisant surgir le spectre d'une catastrophe nucléaire et un empoisonnement à grande échelle provoqué par la contamination radioactive.
 
Il se passe quelque chose dans le monde : d'énormes tremblements de terre, des morts par millions, des tempêtes sans précédent. Il se peut que ce soit une coïncidence, mais cela me rappelle les paroles du Seigneur, «Une fois encore j'ébranlerai non seulement la terre, mais aussi le ciel.» (Héb. 12. 26). Un grand ébranlement est certainement en train de saisir les nations.

 
Souvenez-vous que Jésus nous a avertis que de grands tremblements de terre feraient partie d'une série de catastrophes naturelles, appelées les «douleurs de l'enfantement», qui annonceraient la fin des temps.
 
«Il y aura de grands tremblements de terre, et, en divers lieux, des pestes et des famines ; il y aura des phénomènes terribles, et de grands signes dans le ciel.»
(Lc 21. 11)
 
«Une nation s'élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre. Tout cela ne sera que le commencement des douleurs.» (Matt. 24. 7, 8 et Mc 13. 8).
 
En d'autres termes, Il nous a dit de nous attendre à ce que les désastres naturels augmentent en magnitude et en fréquence, comme si la terre elle-même s'effondrait sous le poids du péché. Ésaïe dit :
 
«La terre est déchirée, la terre se brise, la terre chancelle.La terre chancelle comme un homme ivre, elle vacille comme une cabane ; son péché pèse sur elle, elle tombe et ne se relève plus.» (És. 24. 19, 20).
 
Si en réalité, nous vivons les dernières décennies de la fin des temps, nous ne devrions pas nous attendre à ce que la planète reste calme ou tranquille. Dieu utilisera ces calamités pour attirer à Lui des multitudes, mais nous devrions être conscients qu'elles vont devenir de plus en plus graves.
 

21:30 Écrit par consolez, consolez mon peuple dans Annonces | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Message émouvant aux Juifs de France et d'Europe

Message émouvant aux Juifs de France et d'Europe

21:30 Écrit par consolez, consolez mon peuple dans Annonces | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/05/2014

Les petits héros du ghetto de Varsovie

Les petits héros du ghetto de Varsovie

 

Vendredi 23 mai à 23h15 sur France 3

Un film de Chochana Boukhobza

Une production Paris-Barcelone Films avec la participation de

France 3 et de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah

Alors que Varsovie est occupée par les allemands, une petite bande d’enfants juifs issus du Ghetto, âgés de 5 à 16 ans, va survivre en vendant des cigarettes, de la vodka et des journaux dans la partie aryenne de la ville, alors que leurs parents ont été assassinés par les nazis qui occupent la Pologne.

 

Derrière les murs du Ghetto, 460 000 juifs dont 100 000 enfants ont été enfermés par les nazis entre 1940 et 1943. En avril 1943 le ghetto se soulève et résiste. Un mois plus tard, il est liquidé et les derniers combattants sont déportés.

Pour survivre, les enfants s’inventent un nom polonais et vendent des cigarettes, de la vodka, des journaux sur la place principale de Varsovie, qui jouxte le quartier des forces allemandes.

Ils dorment dans des cimetières, des caves, des jardins et chez des vieilles femmes polonaises. Ils se soutiennent pendant plus de 18 mois, jusqu’à l’insurrection de Varsovie, en août 44.

Leur bravoure au combat est si exceptionnelle qu’ils seront célébrés par les journaux de la résistance, et recevront des décorations. Précipités du temps de l’enfance dans le temps de guerre, ils auront tout vécu, et auront trouvé la force d’exister.

Ils ne se sont jamais perdus de vue. Sur ces dix-huit enfants, cinq sont encore en vie aujourd’hui, dispersés de par le monde, ayant pour la plupart gardé secrète l’histoire de leur incroyable survie, qu’ils livrent dans ce film pour la première fois.

Une histoire méconnue, portée par des enfants et leur désir de liberté, de vie et de solidarité.

Vous pouvez retrouver le film sur Twitter : https://twitter.com/lespetitsheros

CRIF
Source : http://www.crif.org/fr/alireavoiraecouter/les-petits-h%C3%A9ros-du-ghetto-de-varsovie/50763

21:44 Écrit par consolez, consolez mon peuple dans Annonces, Camps | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |